Les règles d’or du sourcing en recrutement

02/11/2020 | Recrutement

En pleine période de « guerre des talents » où plus de 27% des entreprises françaises rencontrent des problèmes pour recruter des cadres selon l'APEC, il est nécessaire de faire une pause et de prendre du recul. S’il suffisait auparavant de publier une annonce et d’offrir un salaire décent pour espérer trouver un candidat pour le poste à pourvoir, il n’en est plus rien aujourd’hui. Les profils qualifiés se font rares, sont souvent hautement sollicités et n’ont pas nécessairement besoin de lire une offre d’emploi pour trouver un travail. Pour les trouver, les séduire et les convaincre de travailler avec vous, vous devez mettre en place un sourcing de qualité. 

Le sourcing en recrutement, c’est riche et complexe. Il ne s’agit pas simplement de générer des contacts en quantité, d’utiliser quelques templates, quelques recherches booléennes ou de rédiger une annonce avec un peu d’attrait et d’attendre que les candidats postulent.

 

Non, la pratique du sourcing dans le monde du recrutement est bien plus étendue que ça. Happy to meet you vous propose un tour d’horizon sur ce sujet crucial. Notre objectif est clair : vous prodiguer quelques conseils judicieux pour un sourcing réussi !

 

Sourcing en recrutement : définition

Avant de vous donner un chemin tout tracé vers une stratégie de sourcing efficace, il est important de reprendre les bases. Pour ce faire, rien de mieux qu’une définition : « Le sourcing en recrutement concerne toute activité de recherche, d’identification et d’engagement des personnes ».

 

Pour paraphraser, il s’agit de toutes les étapes antérieures à l’entretien d’embauche que le recruteur ou sourceur met en place pour trouver les bons candidats. Maintenant que nous avons la même définition, rentrons dans le vif du sujet avec des conseils pratiques et concrets !

 

L’anticipation, la règle d’or du sourcing en recrutement

Une bonne stratégie est une stratégie qui se prépare avant la tempête, lorsque les esprits sont calmes et non pas dans le feu de l’action. En plus d’améliorer vos résultats, le fait d’anticiper vos besoins permettra d’économiser un temps précieux sur vos délais de recrutement.

 

Mais qu’entend-on exactement par anticiper ? C’est très simple. Comme le joueur d’échecs qui a toujours deux à trois coups d’avance, le recruteur doit avoir une vision à long-terme. Si vous avez certains besoins en recrutement aujourd’hui, avez-vous imaginé ce que seraient vos besoins dans 6 mois, 1 an… plusieurs années ?

 

La première étape du sourcing consiste donc à réfléchir aux futures nécessités de son entreprise et à mettre en place des processus définis, en fonction de ces dernières. À ces fins, le recruteur pourra échanger avec les managers et autres collaborateurs, pour mettre le doigt sur les compétences qui manquent pour développer l’activité.

 

Par ailleurs, une définition claire et précise des Hard Skills et Soft Skills nécessaires en fonction de chaque poste vacant ne peut être négligée. Dans un même ordre d’idées, une discussion préalable avec tous les décideurs permettra d’économiser un temps précieux lors du tri des CV et d’optimiser le processus de recrutement dans son ensemble.

 

 

Les techniques de sourcing en recrutement

Il existe de nombreuses techniques pour approcher les meilleurs candidats et les trouver avant vos concurrents. Mais attention à ne pas faire n’importe quoi ! Utilisées de la mauvaise façon, elles pourraient se révéler contre-productives. Voici donc quelques pratiques de sourcing accompagnées de conseils.

 

 

Réussir son sourcing grâce aux outils numériques

Oui, c’est logique. Les générations Y et Z passent un temps très important sur le Web et particulièrement sur les réseaux sociaux. Vous priver du numérique serait grandement préjudiciable.

 

👉 Le sourcing sur les réseaux sociaux

Comme vous vous en doutez sûrement, LinkedIn est le réseau prioritaire lorsqu’il s’agit de faire du sourcing en recrutement. Aussi apprécié des candidats que des recruteurs, vous ne pouvez le bouder dans votre stratégie. Grâce à l’anticipation de vos besoins, vous pouvez utiliser ce réseau pour nouer des relations virtuelles, engager des échanges et créer un lien qui pourra vous être utile. LinkedIn permet de faire une veille importante : vous serez parmi les premiers à voir que Mark, développeur Full Stack, est à nouveau en recherche d’emploi. Il vous l’aura peut-être même partagé en direct. En plus d’être utile pour créer un vivier de contacts, LinkedIn vous permettra de faire une veille sur les évolutions en besoins de votre entreprise, si vous travaillez avec des technologies évolutives notamment.

 

Mais Facebook, Twitter ou encore Instagram, peuvent apporter de belles surprises aussi. Si LinkedIn est absolument basé sur l’aspect professionnel, les trois autres mêlent vie privée/pro, ce qui peut devenir un atout non-négligeable. Si Mark partage sur son profil qu’il se lasse de son travail actuel, vous pourriez transformer une personne qui n’était même pas à la recherche d’un emploi en candidat potentiel pour votre entreprise.

 

👉 Le sourcing sur les Jobboards/CVthèques

L’utilisation des CVthèques est un autre moyen de trouver des candidats. Si elle implique de réfléchir en termes de compétences, elle offre par contre la praticité. Les filtres (langue, région, expérience, diplômes, etc.) vous permettent de raccourcir la liste des profils potentiels. Bien que cela prenne un certain temps, voire un temps certain, elle a le mérite de tout de suite trouver des personnes capables de répondre aux besoins de l’entreprise. Une limite tout de même : le manque de mises à jour dans les CV et l’absence quasi-totale de visibilité sur les Soft Skills. Ceci sans parler des personnes qui ne seraient pas nécessairement intéressées par votre entreprise et donc peu motivées.

 

Nous ne vous reparlerons pas ici du fait de prendre votre temps pour rédiger une annonce parfaite à diffuser sur les jobboards, car nous vous en avons déjà parlé. Mais il est clair que cela doit faire partie de votre stratégie de sourcing.

 

👉 Les recherches booléennes

L’utilisation d’un moteur de recherche avec des opérateurs booléens est un incontournable dans le monde du sourcing. Quand elle est bien menée, la recherche booléenne permet de gagner en efficacité et en précision, et d’élargir sa cible à l’ensemble des résultats des moteurs de recherche. On vous laisse imaginer le potentiel que cela représente ! Attention cependant à ne pas vous lancer tête baissée : c’est l’une des pratiques les plus complexes à maitriser et une formation au sourcing est indispensable pour en maitriser parfaitement les rouages.

 

Des erreurs trop répandues lorsqu’on utilise le numérique pour son sourcing

 Peu importe les pratiques employées, souvenez-vous que derrière chaque CV ou profil se cache un humain. Les mails de masse, sans aucune personnalisation, ne séduiront pas vos candidats cibles. Le manque de réactivité et le « démarchage à froid » non plus. L’important n’est pas de faire beaucoup, mais de faire bien. En cherchant à atteindre trop de profils, vous risquez d’en déranger plus d’un et de donner une mauvaise réputation à votre entreprise. Tout le contraire de ce qu’il faut pour votre marque employeur. N’oubliez pas qu’un recruteur ne fait pas son « marché », mais réalise des rencontres. Du moins, c’est la vision que nous en avons.

 

formation sourcing recrutement

 

Ne délaissez pas les méthodes traditionnelles pour votre sourcing

Si le numérique offre des possibilités folles et permet d’atteindre une frange plus grande de la population, ce n’est pas une raison pour tourner les talons aux méthodes plus classiques. Les événements professionnels (salons, rencontres dans les universités, etc.), la cooptation, les salariés ambassadeurs, le bouche à oreille, la mise en place d’une base de données de candidats interne à l’entreprise sont autant de pratiques que vous devez absolument intégrer dans votre stratégie de sourcing en recrutement.

 

Miser sur la marque employeur pour faciliter le sourcing

Et si on inversait le paradigme ? Toutes les pratiques dévoilées plus avant ont un point commun : aller chercher le candidat. Pourquoi ne pas changer le sens de la flèche et faire en sorte que les candidats viennent à vous ?

 

C’est le principe même de la marque employeur. En améliorant la réputation de votre entreprise auprès de vos collaborateurs, de vos partenaires et des candidats potentiels, vous faites aussi du sourcing ! Dans une vision à long terme, prendre soin de votre marque employeur vous permettra de réaliser des économies considérables et de passer davantage de temps à faire des entretiens qu’à chercher la perle rare.

cabinet de recrutement

Vous souhaitez être accompagné par des experts en sourcing ?

Découvrez nos solutions recrutement

Rédigé par Norjahann Bessaoud,

Consultante en recrutement

Ces contenus pourraient vous intéresser !

Trouver le candidat idéal, la perle rare, celle ou celui qui conviendra parfaitement au poste que vous proposez dans votre entreprise, c’est déjà une épreuve en soi. Mais trouver cette personne rapidement en réduisant les délais de recrutement en cette période de « guerre des talents », relève du parcours du combattant.

Lire la suite

flashbag