Recrutement : 5 conseils pour attirer la cible des alternants

03/03/2021 | Marque Employeur | Recrutement

Ils sont la génération Z. Enfants du digital, habitués à l’instantanéité et résolument connectés, les alternants d’aujourd’hui bousculent les codes des baby-boomers, et se font peu à peu leur place en entreprise. Leur façon de travailler est différente, mais ces nouveau-nés sur le marché du travail représentent la majorité des travailleurs de demain.

Il est donc crucial pour une entreprise de prendre le train de l’alternance au plus vite et de se donner les moyens d’attirer cette cible, non seulement pour s’assurer un avenir pérenne mais également pour les nombreux avantages que ces contrats représentent !

 

recruter alternants

 

Rappelons quelques bases. L’alternance, c’est avant tout un étudiant, qui prépare un diplôme via un organisme de formation, tout en suivant en parallèle un enseignement professionnalisant au sein d’une entreprise. Bien que l’étudiant soit partiellement présent en entreprise, il n’en demeure pas moins un salarié à part entière, que son contrat soit dit « d’apprentissage » s’il débute ses études, ou de « professionnalisation », s’il complète son cursus.  

 

La génération Z quant à elle, concerne les personnes nées après 1995. Ces digital natives ont toujours connu internet, utilisent quotidiennement le numérique, et sont habitués à l’instantanéité de l’information, n’importe où et n’importe quand. Ils sont les alternants d’aujourd’hui, rendant ces deux notions INDISSOCIABLES.  

 

Recruter des alternants, une tendance à la hausse

Parlons peu, parlons bien. 478 800, c’est le nombre d’étudiants en alternance en France en 2019, soit 6,8% de plus qu’en 2018.  

 

L’alternance se popularise d’année en année, pour la simple et bonne raison qu’elle apporte de nombreux avantages pour l’étudiant, mais aussi et surtout pour l’entreprise accueillante. Entre le faible coût de ce type de salarié, un savoir-faire transmis sur mesure par l’employeur à l’employé, et les plus-values diverses de la vision que peuvent avoir ces enfants du digital, difficile de trouver une excuse aux entreprises n’ayant pas encore franchi le cap !  

 

Les multiples avantages du recrutement en alternance

Si certains dirigeants sont réfractaires à l’embauche d’un alternant par peur du gap générationnel, il est temps de voir les nombreux avantages qu’un candidat de la génération Z peut apporter en entreprise. On ne le répétera jamais assez, la différence est une force, dont chacun peut tirer parti ! Exemple : cette génération a baigné dans la télé réalité les réseaux sociaux depuis son plus jeune âge, et en connaît les codes sur le bout des doigts. Avez-vous déjà pensé à une stratégie d’e-influence ? Un alternant pourrait probablement vous apporter son regard neuf, mais également une expertise, qui pour lui n’est ni plus ni moins qu’un acquis générationnel. Percez ainsi tous les mystères d’un réseau type TikTok, en discutant des bénéfices d’une telle plateforme avec votre alternant (ou alors en consultant notre article sur les entreprises qui recrutent via TikTok 😉). En bref, il est temps de se moderniser en ouvrant dès maintenant les portes de votre entreprise à cette cible ; de toute façon, ils envahiront le marché du travail d’ici cinq ans ! Petit conseil, ces futurs salariés sont encore vierges de toute culture d’entreprise, et sont donc probablement les meilleurs candidats pour appréhender vos process ! 

 

formation tiktok entreprises

Les spécificités du recrutement en alternance

Si beaucoup d’entreprises ont franchi le cap de l’alternance depuis bien longtemps, sachez qu’elles sont chaque jour un peu plus nombreuses. Oui mais voilà, lorsqu’il y a quelques années les recruteurs avaient l’embarras du choix entre bien des profils pour trouver le candidat de leurs rêves, la tendance semble s’être inversée. La faute à qui ? A cette fameuse génération Z bien sûr ! Plus exigeants, mais également moins conventionnels que les générations précédentes, les alternants d’aujourd’hui explosent littéralement les conventions des baby-boomers, et font trembler bien des recruteurs. 

 

5 conseils pour attirer puis recruter les étudiants en alternance

Happy to meetyou vous livre aujourd’hui cinq clefs pour attirer la cible des alternants, mais aussi les garder ! 

 

#1 L’importance de chasser sur le territoire de l’alternant

La chasse de l’espèce alternante est probablement l’une des plus complexes. Bien que faciles d’accès et pour la plupart aisément joignables grâce à leur sur-présence sur la toile, l’approche d’un candidat natif de la génération Z ne se prend pas à la légère. L’astuce ? Se présenter directement à eux dans leur habitat naturel ; les réseaux sociaux. La première étape consiste donc à sourcer directement sur LinkedIn, et à repérer les étudiants en recherche d’alternance. Ensuite, nous vous conseillons d’approcher votre proie de manière frontale, en exposant directement en message privé votre intérêt pour le profil de l’alternant, votre proposition, et en lui donnant une vision claire sur le process à suivre. Le mot d’ordre de cette génération étant l’instantanéité, n’oubliez pas d’être plus que réactif, sous peine de voir le candidat de vos rêves s’échapper. 

 

#2 La marque employeur, un enjeu plus que jamais crucial dans le recrutement d’un alternant.

Vous le savez déjà car nous vous le répétons régulièrement, mais l’image d’une entreprise est primordiale pour séduire et fidéliser de nouveaux collaborateurs, et particulièrement pour les nouveaux alternants. En effet, cette génération est plus que jamais sensible au bien-être au travail, directement lié à l’image que renvoie une entreprise sur les réseaux. L’absence de comptes Facebook ou Instagram sont autant de signaux d’alerte rouge pour les candidats de la génération Z. Pire encore, un compte fantôme / brouillon / peu entretenu, en dit beaucoup sur le peu d’intérêt qu’une entreprise prête à la marque employeur, et ça, c’est rédhibitoire ! Alors soignez votre vitrine, détaillez votre cœur de métier, et communiquez, sur l’interne et l’externe ! La bonne nouvelle, c’est que chez Happy to meetyou, on a pleins de tips pour vous aider à développer votre marque employeur !  

 

#3 La vidéo, vecteur de communication privilégié lors de la recherche d’alternance

Par ailleurs et au-delà d’avoir une vitrine propre sur vos réseaux, il est primordial de donner une visibilité à votre futur alternant sur la vie au sein de l’entreprise. Et pour ce faire, quoi de mieux que la vidéo ? Chaque jour, la génération Z passe en moyenne 3h40 devant des vidéos, majoritairement sur Instagram et YouTube. Exit les articles et autres infographies, votre futur alternant veut du son, de l’image, et avoir accès à un contenu vivant. Le pire ennemi de la génération Z étant l’ennui, nous vous conseillons des formats court et impactant. C’est en effet l’idéal pour capter l’attention de votre futur alternant, qui n’hésitera pas à swipper votre vidéo au moindre signe de redondance ou de monotonie ! De plus, la vidéo est un excellent moyen de mettre en avant sa marque employeur, et d’en dire plus sur la vie d’entreprise. Nous évoquions d’ailleurs dans un précédent article les meilleurs formats de vidéos pour promouvoir votre image employeur.

 

Le partage des moments de vie en interne, la mise en avant du bien-être au travail par des photos, telles sont les choses qui séduisent la majorité des alternants d’aujourd’hui. Le bonus ? Votre marque employeur n’en sera que valorisée, et ce pour l’ensemble de vos recrutements ! D’ailleurs, pourquoi ne pas décrire le poste à pourvoir lui-même en vidéo ? En plus d’augmenter la visibilité de votre offre, nous vous garantissons que les potentiels candidats la garderont bien plus en mémoire que s’ils avaient survolé un PDF lambda.

 

 

 

#4 Miser sur le poste en lui-même pour recruter l’alternant de vos rêves

Pour un étudiant de la génération Z en recherche d’alternance, l’information doit avant tout être transparente et accessible. Explicitez donc votre secteur d’activité et ses spécificités, mais soyez également précis sur le profil que vous recherchez ! Votre futur alternant ne perdra pas de temps à vous demander quel est le diplôme ou le niveau d’études que vous recherchez, si ce n’est pas précisé. Il en va de même pour les missions du poste : il s’agit d’être concret et précis, afin de favoriser la projection du candidat dans son futur poste ! 

 

 #5 Se démarquer pour recruter un alternant

L’émergence d’une nouvelle génération sur le marché du travail est l’occasion de se remettre en question, et pourquoi pas d’améliorer quelques process. L’idée est de sortir du lot, et d’afficher votre plus-value face à la forte concurrence des entreprises en quête d’alternants. Par exemple, les jeunes sont de plus en plus sensibles à l’emprunte sociétale ; si ce n’est pas déjà fait, pourquoi ne pas améliorer votre politique sur le sujet ? Une entreprise prônant le green working saura faire la différence dans le cœur de ces Digital Natives. Côté interne, la flexibilité et la liberté sont deux éléments déterminants dans le cœur de la génération Z. Nous vous conseillons donc d’afficher clairement les avantages que vous proposez en ce sens. Par exemple, proposer du télétravail, ou se montrer flexible sur les horaires, attirera les alternants pour la simple et bonne raison qu’ils se reconnaitront dans ce type de management trop rare moderne. 

Vous l’aurez donc compris, les clefs pour attirer la cible alternante se trouvent principalement dans la dimension humaine et l’adaptabilité que vous laissez transparaître à vos candidats. Et si ça ne suffit pas, vous pouvez toujours faire appel à Happy to meetyou ; nous serions ravis de vous accompagner dans votre stratégie d’attraction de vos futurs alternants !

 

 Sources :   

Article “ Le nombre d’apprentis en hausse avant la crise sanitaire” – Alternance-professionnelle .fr

stratégie marque employeur

Vous souhaitez être accompagné pour attirer la cible des alternants ?

Contactez-nous !

Rédigé par Caroline Lafont,

Ces contenus pourraient vous intéresser !

La génération Z regroupe tous les actifs nés après 1996, c’est-à-dire ayant maximum 23 ans et débarquant donc en nombre sur le marché du travail. Comme sa grande sœur la génération Y ou ‘millenials’, ce nouveau cru inquiète autant qu’il suscite nombre d’analyses et d’études en tout genre. Ramassis de fainéants pour les uns, irrespectueux de la hiérarchie pour les autres, cette génération déchaîne les passions et déstabilise ses aînés. Alors, n’y-a-t-il que les fabricants de babyfoots pour se réjouir de l’arrivée de cette génération dans les entreprises ? Qu’attendre d’eux ? Et comment les intégrer ? Happy to meet you vous répond.

Lire la suite

flashbag