Entretien : 6 postures de recruteurs qui font fuir les candidats

19/07/2023 |

Êtes-vous un bon recruteur en entretien d’embauche ? Pendant longtemps, les entreprises avaient toute puissance lors du processus de recrutement. Des postulants à foison, des rencontres visant à trier les profils plus qu’à attirer les talents… Les temps changent. Aujourd’hui, la marque employeur et l’expérience candidat ont une importance capitale car les collaborateurs recherchent bien plus qu’un simple travail. Découvrez 6 postures qui peuvent vous coûter cher en entretien !

1. Le distrait… voire malpoli !

Qui n’a pas déjà été incommodé par un interlocuteur qui arrive en retard à un rendez-vous et qui n’a pas l’air de savoir ce qu’il fait là ? En entretien, c’est pareil ! Vous attendez des talents qu’ils montrent leur intérêt pour le poste à travers cette première rencontre. Alors, ne débarquez pas en étant complètement ailleurs !

 

Faire ressentir son manque de temps au candidat et découvrir son CV devant lui sont des erreurs fréquentes des recruteurs en entretien qu’il faut éviter. De même, couper la parole, mal gérer la répartition de l’échange ou naviguer sur votre téléphone donneront une mauvaise image de vous et de votre entreprise. Les talents cherchent à être considérés dans leur travail. S’ils se sentent méprisés dès la première rencontre, ils n’auront pas envie de tenter l’aventure à vos côtés, et pourraient même entacher votre marque employeur en parlant de vous à leur réseau.

 

2. Le recruteur en entretien avec lui-même

On pourrait aussi l’appeler le recruteur dinosaure… Oui, celui qui est resté dans le passé, avec un modèle d’entretien archaïque où l’échange est à sens unique.

 

« Que pouvez-vous nous apporter ? »
« Pourquoi vous choisir vous et pas quelqu’un d’autre ? »

 

Ces questions sont peu engageantes, et témoignent d’un rapport de force dans lequel vous vous positionnez comme supérieur au talent. N’oubliez pas que la rencontre doit également lui permettre de confirmer son engouement. Vous n’avez pas envie de recruter des collaborateurs qui acceptent votre proposition faute de mieux !

 

Le monde professionnel évolue et les attentes des candidats au travail aussi. On ne rejoint plus une société seulement pour obtenir un emploi et un salaire. Les talents sont en quête de sens et veulent s’épanouir en entreprise. Ainsi, un entretien basé sur l’échange, sans rigidité, où le candidat est traité comme un égal aura plus de chance de le convaincre de s’investir dans le poste que vous proposez.

 

postures-recruteurs-entretien

 

3. Le déstabilisateur

Déstabiliser les candidats est une pratique presque banalisée par les recruteurs en entretien d’embauche. Les fameuses « questions pièges » qui auraient pour but de déceler la vraie personnalité du talent ou de voir s’il a du répondant font quasiment partie de la préparation à l’entretien. Mais, remplissent-elles réellement leur rôle ? De nombreux profils auront réponse à tout, sans pour autant être les meilleurs dans le poste que vous leur confierez. A contrario, d’autres auront moins de panache à l’oral, mais feront de parfaits professionnels.

 

Dans tous les cas, le candidat se sentira défié et aura une réaction de méfiance. Lorsque l’on souhaite installer un climat de confiance parmi ses collaborateurs, il semble contre-productif d’orienter son recrutement dans le sens opposé. Sauf cas exceptionnel, mieux vaut laisser ces stratagèmes au placard !

 

4. Le recruteur qui se prend pour madame Irma

« Où vous voyez-vous dans dix ans ? »… Est-ce vraiment le meilleur moyen de connaître les ambitions et motivations d’un candidat ? Non seulement cette question est si attendue que les talents s’y préparent sans plus de conviction, mais en plus, elle rend votre entretien fade et robotique.

 

Personne n’a envie de répondre à une telle interrogation, dans un monde où tout peut changer d’un moment à l’autre, notamment sur le plan professionnel. Sachez qu’en posant ce genre de questions aux nouvelles générations, vous aurez tout faux ! Eux qui misent sur la flexibilité, le moment présent et l’épanouissement personnel ont des aspirations bien éloignées de ces projections hypothétiques.

 

formation-entretien-recrutement

 

5. Le discriminant

Il paraît évident de ne pas questionner un candidat sur ses convictions politiques, sa religion ou son orientation sexuelle. Pour autant, la limite est parfois floue pour certains recruteurs en entretien concernant d’autres sujets. Pour empêcher toute posture déplacée et toute discrimination, évitez également d’aborder la vie privée du candidat ou de la candidate, comme son désir de grossesse par exemple.

 

Ces informations ne vous concernent pas et ne vous apporteront rien. Si vous croyez avoir un intérêt à vous renseigner, sachez que le candidat peut très bien vous cacher ses intentions, ou être honnête mais changer de projet de vie par la suite. Vous ne pouvez pas tout anticiper, il faut l’accepter. Moins vous en saurez sur la vie privée de vos collaborateurs, plus vous parviendrez à les traiter de façon équitable (et l’on espère que c’est votre but !).

 

6. L’imposteur

Avez-vous déjà été agacé par un candidat qui ne s’était pas renseigné sur votre entreprise ou sur le poste avant de se présenter ? Tâchez de ne pas faire de même ! En tant que recruteur, lors de l’entretien, vous devez pouvoir répondre aux questions de votre interlocuteur sur l’emploi proposé :

  • Quels sont les futurs projets pour le poste ?
  • À quel périmètre de responsabilité doit-il s’attendre ?
  • À quoi ressemblera sa première semaine de travail ?
  • Comment le collaborateur sera-t-il intégré/formé à son arrivée ?

 

Si vous n’apportez pas de réponses concrètes, le candidat pourra, au mieux, être découragé par votre laxisme ou, au pire, croire que vous avez des choses à cacher.

 

De même, autant être transparent sur le salaire. Ce n’est pas censé être un mystère. Questionner le candidat pour connaître ce qu’il gagnait précédemment peut donner l’impression que vous essayez de négocier au plus bas. Soignez donc votre approche à ce propos !

 

 

Alors, quel type de recruteur êtes-vous en entretien ? Si vous ne vous êtes reconnu dans aucune de ces attitudes, vous êtes clairement sur la bonne voie. Tout est toujours perfectible bien sûr, ainsi n’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez des conseils en recrutement

cabinet de recrutement

Vous recherchez un partenaire pour vos recrutements ?

Nos solutions recrutement

Ces contenus pourraient vous intéresser !

8 hacks pour accélérer vos recrutements en 2024

Publié le

Même avec des années d’expérience, le recrutement de nouveaux talents reste un exercice toujours subtil. Pour éviter les processus de recrutement à rallonge, l’adoption de certains outils pourrait bien vous faire gagner un temps précieux. Nos recruteurs vous partagent, sans concession, les logiciels et extensions qui leur permettent de fluidifier leurs recrutements au quotidien ! 🙌🏼

Lire la suite