Comment évaluer le niveau de satisfaction de vos collaborateurs ?

12/01/2021 | Marque Employeur

Une problématique RH prend aujourd’hui le pas sur toutes les autres : la qualité de vie au travail. Pour qu’un salarié soit satisfait, un beau salaire ne suffit pas/plus. Les nouvelles entreprises ont montré la voie, débridé les mœurs et le signe des temps est manifeste : les collaborateurs aspirent désormais à bien plus qu’auparavant. Une quête de sens, un épanouissement personnel et professionnel, une ambiance de travail agréable, voilà déjà trois ingrédients qu’il faut maintenant mettre sur la table dans le but d'évaluer la satisfaction des collaborateurs de votre entreprise.

Face à ce constat, il serait dangereux de faire l’autruche. Cela ne ferait qu’augmenter les risques d’un turn-over incontrôlable, d’une perte de productivité latente et d’une marque employeur aux abois. À l’inverse, les démarches et les initiatives que vous entreprendrez pour assurer la pleine satisfaction de vos salariés ne vous apporteront que des bonnes surprises !

 

Pourquoi faut-il absolument évaluer le niveau de satisfaction de vos collaborateurs ?

Comme nous l’avons dit dans l’introduction, les risques liés à l’insatisfaction de vos salariés sont nombreux. Les départs, la baisse du moral des troupes et les recrutements ratés peuvent engendrer des frais importants, en plus de vous faire une mauvaise publicité. Il n’est donc pas difficile de comprendre pourquoi vous devez prendre soin du bien-être de vos collaborateurs lorsqu’ils travaillent dans vos locaux.

 

« Mais pourquoi évaluer la satisfaction des salariés ? » demande soudain Barbara au fond de la salle, en se disant que si l’entreprise fait tout pour que tout le monde se sente bien, cela représenterait un travail inutile.

 

La réponse est claire, simple, limpide : parce qu’il est impossible de savoir ce que veulent réellement vos salariés sans le leur demander. Ainsi, acheter un nouveau canapé pour la salle de pause, qui semblait être une bonne idée, n’aura peut-être aucune incidence. Par contre, si vous aviez écouté la suggestion émise par l’un de vos collaborateurs – mettre un panier de fruits frais sur la table chaque semaine et rajouter des plantes – votre initiative aurait fait mouche.

 

Il s’agit ici d’un petit exemple très matériel, mais cela marche avec tout. Dans certaines circonstances, une prime générale pourrait avoir moins d’effet qu’un week-end de team-building, apte à stimuler davantage de connexions et capable d’améliorer sensiblement l’ambiance au travail.

 

Vous l’aurez compris, demander la participation des salariés est indispensable. Et pour évaluer au mieux la satisfaction de vos collaborateurs, rien de mieux que d’utiliser le bon vieux questionnaire de satisfaction !

 

La régularité des évaluations de la satisfaction de vos salariés

Chez Happy to meet you, nous sommes convaincus qu’en matière d’évaluation de la satisfaction, il est bon de travailler dans une logique de « TEST & LEARN », ce qu’on peut traduire par « Tester et apprendre ». En effet, les questionnaires de satisfaction que vous allez créer n’ont d’intérêt que si vous souhaitez prendre des dispositions réelles suite aux réponses que vous aurez récoltées. Par ce simple fait, vous serez nécessairement intéressé de savoir si les dispositions que vous avez mises en place ont eu l’effet escompté sur la satisfaction de vos troupes. Un nouveau questionnaire sera donc très utile.

 

Pour évaluer la satisfaction de vos équipes, nous vous conseillons de créer un à deux questionnaires par an. Dans un souci de régularité, si possible, il est préférable de les diffuser chaque année aux mêmes dates, et privilégier les périodes “neutres” (éviter la période des entretiens annuels d’évaluation). Par exemple, un premier sondage au mois de janvier et un second à la rentrée de septembre. Ce deuxième coup de sonde vous donnera toujours des indications sur la façon dont vous avez réagi avec les réponses récoltées au début de l’année. En agissant de cette façon, vous créerez un cercle vertueux. En tirant des leçons sur un rythme régulier, vous apprendrez à maximiser l’enchantement de vos collaborateurs sur le long terme !

 

 

 

5 conseils pour un questionnaire de satisfaction réussi !

Faire des questionnaires, c’est noté. Mais ce n’est pas si simple. Que faut-il écrire sur votre feuille blanche et comment procéder pour que ce soit efficace ? Mal réalisé, ce questionnaire marque employeur peut vite s’avérer inutile, voire même créer des problèmes. Il incombe donc aux personnes qui s’occuperont de cette tâche, de prendre le temps qu’elle mérite pour créer un support de qualité ! N’oubliez pas que derrière ce petit document se cachent de lourdes responsabilités.

 

#1 Identifiez le but de votre enquête

Tout comme un attaquant se doit d’aller droit au but, votre questionnaire doit être clair sur les attentes qu’il renferme. Il est crucial de réfléchir en amont aux points qui vous intéressent avec cette enquête, sous peine de vous éparpiller et de perdre une partie de vos salariés. Nous vous conseillons d’ailleurs de créer plusieurs petites enquêtes à thèmes plutôt qu’un questionnaire trop long qui découragera les participants.

 

#2 Prêtez une attention particulière à la formulation de vos questions

Pour obtenir un maximum d’informations, il est préférable d’éviter les questions fermées, de type oui ou non. Essayez par ailleurs, autant que faire se peut, d’être invisible dans vos questions. Ne guidez ou n’influencez en aucun cas les collaborateurs. Donc on évite les « Les repas de la cantine ne sont vraiment pas dingues, pas vrai ? ».

 

Voici trois exemples de questions intéressantes :

  • Auriez-vous des recommandations à formuler sur la communication interne de l’entreprise ?
  • Que pensez-vous de l’ambiance générale dans l’entreprise ?
  • Quelle est votre définition de l’épanouissement au travail ?

 

#3 Utilisez un outil en ligne

Pour simplifier la mise en place et la distribution de votre formulaire de satisfaction des collaborateurs, rien de mieux que d’utiliser un outil en ligne. Google Forms ou encore Typeform, pour n’en citer que deux, feront très bien l’affaire ! Aussi, assurez-vous que tous les collaborateurs pourront répondre au questionnaire : ont-ils tous accès à leur messagerie électronique professionnelle ? Mettez-vous un ordinateur à disposition pour les personnes qui ne sont pas équipées ?

 

#4 Mon nom est personne

S’il y a un seul conseil à suivre dans cet article, c’est bien celui-ci ! Les formulaires doivent absolument être anonymes. Et vous devez l’indiquer clairement aux personnes qui seront amenées à le remplir. Il est difficile de se livrer pleinement ou d’oser faire des réflexions quand on sait que son supérieur les regardera. Cela pourrait même créer des dissensions malheureuses, du genre : « Il a déjà un bureau mieux que les autres et il en veut encore plus ! Et quoi ? Je vais devoir lui filer ma place de parking aussi ? ».

 

#5 Vos employés sont-ils des ambassadeurs ?

Pour la rédaction de votre questionnaire, n’omettez pas la question classique : recommanderiez-vous de travailler dans votre entreprise à une connaissance ou à un ami. Cela vous permettra tout de suite de savoir comment tourne le vent. En demandant une notation sur 10 pour cette question, vous serez en mesure de calculer une moyenne intéressante et de la voir évoluer au cours du temps, au gré de vos améliorations.

 

 

Tout pour une meilleure qualité de vie au travail !

Le questionnaire de satisfaction est l’un des nombreux outils qui peuvent vous aider à améliorer la vie au travail de vos salariés et évaluer le niveau de satisfaction de vos collaborateurs, mais il n’est clairement pas le seul. De nombreuses solutions existent pour vous développer ou améliorer sa marque employeur, garantir une QVT élevée et attirer les meilleurs talents dans votre entreprise.

 

À travers des solutions marque employeur pour embarquer ses équipes telles que des workshops, des séminaires, des « connection days » ou encore l’animation de programmes ambassadeurs, il est aussi possible de récolter des informations précieuses concernant le bonheur de vos collaborateurs.

 

stratégie marque employeur

Vous souhaitez évaluer le niveau de satisfaction de vos collaborateurs ?

Contactez-nous !

Ces contenus pourraient vous intéresser !

Recruter grâce aux réseaux sociaux ? Le sujet n’est pas vraiment nouveau, et nous vous en parlons régulièrement sur notre blog. Que ce soit via les stories Instagram ou Snapchat, ou encore via une simple page Facebook, les réseaux sociaux jouent un rôle important pour la marque employeur d’une entreprise. Ils permettent de sortir du cadre stricto professionnel et de créer une autre forme de communication, moins formelle, qui a tendance à beaucoup plaire aux nouvelles générations.

Lire la suite

Prendre soin de l’image que votre entreprise renvoie à ses collaborateurs, ses partenaires, mais également aux candidats potentiels qui souhaiteraient la rejoindre, est absolument crucial. Une marque employeur entretenue offre de multiples avantages : une meilleure productivité, une baisse significative des coûts de recrutement, un raccourcissement des délais pour trouver la perle rare, etc. Il s’agit donc clairement d’un sujet central.

Lire la suite

flashbag