Body language : les gestes qui vous trahissent en entretien d’embauche

29/03/2019 | Recrutement

Vous ne le savez peut-être pas mais le corps parle parfois plus que les mots. Vos gestes, vos postures et vos tics reflètent en grande partie votre état d’esprit et votre personnalité. Il s’agit de la communication non verbale qui est justement très étudiée par les recruteurs ou autrement dit le body language. Toutes ces informations en disent long sur vous et permettent de déceler certaines forces… ou faiblesses. Mais pas de panique ! Happy to meet you vous donne les 7 astuces pour être en totale maîtrise lors de vos prochains entretiens d'embauche !

Le regard

Un regard fuyant celui de votre interlocuteur est un mauvais réflexe à corriger. Il paraît compliqué de créer un climat de confiance réciproque si le recruteur n’arrive pas à capter votre regard. Il reflètera le manque de confiance peu propice à une embauche. Votre interlocuteur risquerait de peu à peu se sentir mal à l’aise et croire que quelque chose vous dérange en le regardant. Un moment particulièrement gênant à immédiatement éviter si vous souhaitez le poste. Le mieux est d’établir un contact visuel direct et franc vers votre interlocuteur en y intégrant tout de même un peu de bienveillance… sinon c’est flippant.

Les gestes fermés

Vous avez surement déjà connu cette situation où vos parents, managers ou amis vous attendent de pied ferme, les bras croisés… on ne va pas se mentir, ce n’est pas bon signe. Et bien c’est exactement l’image que vous donnez au recruteur si vous adoptez cette posture. Le recruteur pourrait penser que vous êtes en opposition ou sceptique envers ses propos. Dans le même genre, évitez également de croiser les jambes qui, pour certains recruteurs, donne une image de repli sur soi signe d’un manque de confiance. Privilégiez plutôt les deux pieds au sol et utilisez vos mains pour appuyer vos propos.

Parler c’est aussi une affaire de mains

Comme nous le disions juste avant, les gestes de vos mains doivent être en cohérence avec ce que vous dites afin de poser la discussion. L’expression de vos mains est également un moyen d’occuper l’espace pour ne pas rester statique. Ces gestes sont en quelque sorte une vitrine de votre dynamisme, de votre engagement et surtout de votre conviction. Attention tout de même à ne pas envahir l’espace de votre interlocuteur avec de grands gestes superficiels au risque de vous décrédibiliser.

Évitez les distractions visuelles

Lors d’un entretien d’embauche, le recruteur sera nécessairement attentif à vos propos. Il n’est donc pas recommandé de tenter des figures de pen snipping en freestyle. Premièrement c’est extrêmement agaçant et deuxièmement ça nuit à l’attention du recruteur qui risque de passer à côté d’informations importantes. Ce conseil vaut pour tout autre objet qui pourrait distraire votre interlocuteur. Évitez également de craquer vos doigts car c’est un signe de stress ou d’agressivité, ça dépend du point de vue. Si vous ne savez pas quoi faire de vos dix doigts, référez-vous à l’astuce précédente.

Soignez votre posture

Lors d’une première rencontre, il nous faut seulement sept secondes pour se faire un avis de la personne. Elles sont donc très importantes dans un contexte de recrutement. Et pour mettre toutes les chances de votre côté, évitez d’être avachi(e) dans le fauteuil quand le recruteur entre dans la salle. Cette attitude reflète un manque de dynamisme et un refus d’être dans le partage. En gros, vous avez la flemme et cela donne une image peu prometteuse pour le futur dans l’entreprise. Un entretien d’embauche est une représentation où vous devez vous montrer sous votre meilleur jour alors tenez-vous droit et dégagez de l’énergie positive !

Les gestes d’auto contact

Certains gestes sont particulièrement compliqués à maitriser comme passer sa main dans les cheveux ou se tenir le cou par exemple. Tous ces signes sont autant d’informations qui peuvent traduire votre nervosité, votre manque de confiance ou encore votre mécontentement. De manière générale, il est recommandé d’éviter les gestes d’auto contact qui ont, pour la plupart, une signification négative.

Le sourire authentique

Dernier point mais pas des moindres, le sourire ! Quoi de plus agréable que de rencontrer et d’échanger avec une personne souriante. Cela augmente le capital sympathie et comme le fou rire… ou la grippe, le sourire est contagieux. De plus, il a un effet bénéfique sur votre état d’esprit et vous engagera dans une attitude positive, idéale pour donner le meilleur de vous-même en entretien d’embauche.

Dans tous les cas, le mieux est de laisser son corps libre, de laisser son body language s’exprimer ! Il est important de maîtriser ses gestes pour éviter toute erreur d’interprétation mais il faut obligatoirement rester naturel. Le recruteur le ressentira et un échange cordial et constructif pourra se mettre en place. Vous êtes maintenant prêt à relever le défi !

Sources : le212.info, décodeur du non verbale

A lire aussi : Quelle tenue pour quel entretien ?

Rédigé par François Gougeon,

Co-fondateur de Happy to meet you

Ces contenus pourraient vous intéresser !

Parmi les métiers qui ont subi le plus de transformations ces 20 dernières années, celui de recruteur figure sans conteste en pole position. Entre numérisation, progrès technologiques et évolution des mœurs, on ne recrute plus aujourd’hui comme on recrutait il y a 20 ans ! En effet et de nos jours, les professionnels du recrutement se doivent entre autres de maîtriser l’informatique sur le bout des doigts, et de développer un sens commercial aigu et affirmé pour attirer les candidats. Happy to meet you vous propose aujourd’hui une rétrospective sur les principales mutations du métier de recruteur, de 2000 à 2021.

Lire la suite

Pour attirer les talents et se démarquer de la concurrence, les entreprises doivent souvent déborder d’imagination, et ce dès le début du processus de recrutement. En effet et dans cette ère où les demandeurs d’emploi sont de plus en plus attentifs à l’image de marque d’une entreprise, la forme des offres a pris une importance capitale. Exit la fiche de poste classique, énonçant les qualités souhaitées du candidat, plus proche de la liste de courses que du process RH : l’heure est à la fantaisie. Aujourd’hui, nous vous présentons 5 offres d’emploi originales.

Lire la suite

flashbag