Millennials VS Baby Boomers

22/03/2019 | Autres

Le monde du travail est depuis toujours un lieu de mixité sociale où toutes les générations se croisent et apprennent à vivre ensemble. Mais parfois, il arrive que cette cohabitation ne soit pas idyllique. C’est le cas des babys boomers, présents depuis des décennies, qui observent amèrement les jeunes Millennials imposer leurs nouveaux modes de vie au travail. Mais pourquoi cette cohabitation est-elle si problématique ? Happy to meet you répond à toutes vos interrogations sur le sujet.

L’entreprise a depuis quelques années une allure de ring entre deux générations diamétralement opposées… Les Millennials, âgés de 18 à 35 ans, s’imposent comme le renouveau en apportant leur propre vision du mode de vie au travail. Ce qui n’est bien entendu pas au goût des babys boomers, catégorie des 50 à 70 ans, qui ne veulent pas être bousculés dans leurs habitudes encrées depuis des dizaines d’années. Les Millennials accusent les babys boomers du passé et les babys boomers accusent les Millennials du futur. À première vue, on constate beaucoup d’animosité et de défiance entre les deux teams. Une cohabitation professionnelle est-elle encore possible ?

Ce n’est pas gagné…

Les babys boomers et les Millennials ont des attentes et des comportements différents influencés par les époques où ils ont grandi. Prenons le cas des Millennials, sur le plan professionnel ils sont très mobiles et cela se confirme par la hausse importante du nombre de « slashers » ces derniers mois. Dans la société actuelle qui revendique l’immédiateté, les jeunes se lassent rapidement et ne prennent plus le temps d’assimiler le savoir-faire de leurs aînés. Malgré tout, leur envie d’apprendre est bien réelle, ils veulent se sentir impliqués dans les stratégies de l’entreprise et comprendre l’environnement dans lequel ils évoluent, mais de manière plus autonome. On les appelle d’ailleurs la génération « tutos », c’est-à-dire des jeunes débrouillards, capables d’apprendre d’eux-mêmes à l’aide de MOOC ou de tutoriels sur internet. Les Millennials aiment les défis et ne paniquent jamais devant les tâches qui leur sont confiées.

Pour les babys boomers, leur relation au travail est bien différente. Le respect de la hiérarchie et la stabilité professionnelle sont leurs valeurs. Très concentrés sur chaque tâche, les babys boomers s’imposent une organisation rigoureuse, loin de la spontanéité des plus jeunes. Souvent accusés de fainéantise et d’irresponsabilité par les babys boomers, les Millennials ont souvent du mal à effacer leur image de jeune sans expérience. Les anciennes générations ne s’intéressent pas forcément à leurs réelles qualités et les placent sur des postes à faible valeur ajoutée. Pourtant les Millennials sont la cheville ouvrière capable d’animer les changements au sein des entreprises traditionnelles. Les anciens peuvent voir cela comme de l’arrogance alors qu’il s’agit en réalité d’un nouveau souffle propice aux changements. On l’observe notamment avec la transformation digitale qui change la donne. Les Millennials, d’apparence plus à l’aise avec la technologie, sont de plus en plus tôt désignés managers et se voient diriger des collaborateurs plus âgés. On imagine que les plus anciens en sont ravis…

Un conflit uniquement professionnel ?

Et bien non… Ces deux générations ne se contentent pas de s’affronter (pacifiquement) sur le thème de l’entreprise. Les Millennials sont persuadés que les babys boomers sont à l’origine de tous les maux de la société actuelle. Prenons un exemple concret, selon une étude d’Axios, seulement 6% des babys boomers sont sensibles à la protection de l’environnement. Un affront pour les Millennials qui se révoltent par dizaines de milliers dans nos rues pour défendre la cause de l’environnement.

Et la technologie, on en parle…

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’évolution digitale ne profite pas uniquement aux plus jeunes notamment en terme d’organisation. Les Millennials sont souvent débordés et manquent en permanence de temps, mais pourquoi ? On pourrait penser qu’ils sont désorganisés et prennent moins le temps pour faire les choses. Et bien oui c’est une des explications. Mais lorsque l’on apprend que 98% des Millennials passent en moyenne 5 heures par jours connectés, on comprend un peu mieux l’origine de cette problématique. Pour cela les baby boomers ont beaucoup à enseigner aux plus jeunes mais pourtant ils ne sont pas totalement déconnectés, bien au contraire ! Les babys boomers passent en moyenne 27 heures par semaine sur internet et plus particulièrement sur Facebook. Pour aller plus loin dans l’analyse, des experts ont même constaté que les jeunes générations seraient plus susceptibles d’être victimes de cyberattaques que les personnes de plus de 60 ans ! Étonnant lorsque l’on sait que ces dernières sont les cibles emblématiques des hackers. Cela s’explique notamment par la (trop) grande confiance en eux des plus jeunes lorsqu’ils naviguent sur le web. Se sentant à l’aise et intouchables, ils sont moins méfiants et tombent souvent dans les nouveaux pièges tendus par les pirates. Les apparences sont parfois trompeuses…

On peut tout de même s’entendre ! Mais comment ?

Si la mixité générationnelle est souvent source de conflit comme nous venons de le voir, une cohabitation est bien entendu possible. Avec la création de groupes de travail intergénérationnels et quelques efforts de part et d’autre, la collaboration peut devenir une vraie force pour les deux parties. C’est justement une grande source de richesse, capable de booster les performances d’une entreprise. Les babys boomers enseignent leur expérience et les Millennials leurs innovations. Rien de mieux qu’un échange de bons procédés pour lier deux générations différentes mais complémentaires, alors pourquoi ne pas en profiter ?

Sources : L’ADN, Siècle Digital, Mode(s) d’emploi.

Rédigé par Florent Letourneur,

Co-fondateur de Happy to meet you

Pour cette enquête, je me suis glissé dans la peau d’un journaliste d’investigation pour m’intéresser à mes collègues d’Happy to meet you. En tant que société de conseil en recrutement et marque employeur, notre équipe est composée de passionnés qui ont décidé de s’engager pour leur ville : ils nous racontent leur expérience. Entre qualité de vie et bonheur au travail, Rennes est-elle la ville idéale ? Reportage.

Lire la suite

flashbag