Le personal branding est l’art de développer sa marque personnelle. Cela permet de se démarquer et de mettre en valeur sa singularité dans le milieu professionnel.

A 23 ans, Lucie Debeaumorel est chargée de Webmarketing & Communication RH chez Happy to meet you. Jeudi soir dernier, elle montait sur la scène des West Web Awards à Brest parmi les best Webmarketer ! Retour sur le parcours de cette jeune bretonne.

lucie-article-blog

Bonjour Lucie, comment as-tu atterri dans l’univers du web ?

Après un DUT Techniques de Commercialisation j’ai intégré une licence puis un Master Marketing à l'Institut de Gestion de Rennes. En recherchant mon stage de fin d’études, j’ai découvert l’univers du marketing digital, une notion qui avait été survolée au cours de mes études supérieures. Moi qui étais tout le temps collée aux écrans et très présente sur les réseaux sociaux, c’était l’occasion d’associer le Marketing au digital, deux domaines que j’affectionne tout particulièrement. Et puis aujourd’hui, la majorité des entreprises recherchent cette double compétence pour compléter leur service Marketing.


Tu t’es formée seule au Webmarketing, peux-tu nous expliquer ta démarche ?

J’ai préféré m’auto-former plutôt que de refaire une formation car dans les métiers du web, on peut apprendre beaucoup de choses par soi-même. Il existe énormément de ressources gratuites sur internet. A cette époque, je ne connaissais pas encore le concept des MOOC, j’ai donc appris via des sites spécialisés, des blogs, je me suis fait un glossaire du marketing digital pour apprendre tout le vocabulaire, j’ai suivi des tutos sur la suite Adobe… Je profitais de chaque creux dans mon agenda d’étudiante pour approfondir mes connaissances.


Dans les métiers du web, on parle de postes très polyvalents, qu’en penses-tu ?

Dans le Webmarketing tu n’as pas d’autre choix que d’être multitâches. Il faut connaître les logiciels de création, savoir rédiger des contenus, faire de la vidéo, connaître les bases d'un bon référencement naturel, les bases du codage… Et j’en passe ! Chez Happy to meet you, j’accepte tous les défis et je me forme en fonction. Avant d'arriver ici, j’étais très craintive par rapport à ce que je savais vraiment faire. Je me suis rendu compte que même après un Bac+5, on n’est pas opérationnel à 100%, loin de là. Mais depuis mon passage dans le monde professionnel, plus rien ne me fait peur. J’apprends de nouvelles choses quotidiennement, en fonction des besoins de mon entreprise.


A 23 ans, tu as un profil très professionnel et d’ailleurs ton LinkedIn est très attractif ! Comment utilises-tu ce réseau social ?

En tant que salariée chez Happy to meet you, je me dois d’être crédible professionnellement. Et puis mon parcours est aussi une fierté à titre personnel, donc je prends du plaisir à animer mon profil LinkedIn. Je l'ai complété au maximum pour qu'il soit bien référencé dans les moteurs de recherche de LinkedIn et Google. Je l’illustre d’images et de vidéos car le texte n’est pas forcément lu. Un profil LinkedIn est l’occasion de montrer des réalisations concrètes.

Voir le profil Linkedin de Lucie

 

Tu as plus de 2000 abonnés sur Twitter, quelle place accordes-tu à ce réseau dans ta vie professionnelle ?

Avec Twitter, je renforce ma crédibilité professionnelle en communiquant sur mes domaines d’expertise. Je tweete principalement sur le #SocialMedia et la #MarqueEmployeur. Cela me permet de me faire connaitre et reconnaitre, en montrant que je reste au fait de l’actualité de mon secteur d’activité.

Le profil Twitter de Lucie

lucie-article-blog


Raconte-nous ta participation aux West Web Awards !

Florent, l'un des co-fondateurs d’Happy to meet you, m’a motivée à proposer ma candidature dans la catégorie du Best Webmarketer. Je faisais partie des 4 favoris du jury. Je n’ai pas eu la chance d’avoir le premier prix mais c’était une super expérience ! C’était la première fois que je participais à un concours. En plus de donner de la visibilité à mon entreprise, je trouve que c’est une vraie reconnaissance d’être sur le podium d’un tel événement au tout début de mon parcours professionnel ! Tu peux raconter ce que tu veux sur les réseaux sociaux pour te vendre mais quand tu es soumis à l’avis d’un jury d’experts, c'est encore plus gratifiant.

lucie-article-blog


Quels conseils donnerais-tu aux jeunes pour démarrer leur carrière professionnelle ?

  • Même si ce n'est pas évident, avoir un parcours assez logique (études et stades) peut aider à trouver son premier emploi plus facilement. Une expérience dans un domaine peut aider à en trouver une autre et ainsi de suite. En réalité, quand on est encore en études, on se cherche beaucoup et on a tendance à multiplier les expériences pour faire le bon choix.
  • Une bonne présence sur les réseaux sociaux et physiques professionnels (événements organisés par l’école par exemple) pour travailler son personal branding.
  • Proposer des candidatures originales au travers de vidéos, contacter directement les décideurs sur les réseaux sociaux, demander des recommandations à vos anciens responsables… En tout cas, il ne faut pas avoir peur d’oser ! 


Lire aussi : 4 étapes pour améliorer son personal branding.

Auteur : Nina Le Roux

Porteur de projet

Suivre Nina sur :

Vos réactions

Anne

Le 28 avril 2017 à 17:17

Quel beau parcours ! Félicitations !