Avez-vous déjà pensé à définir votre propre salaire ? On en rêve tous ! C’est justement le pari qui a été entrepris et réussi par la startup Lucca. Basée à Paris et Nantes, la société française d’édition de logiciels dédiés à la gestion des Ressources Humaines a voulu mettre fin aux négociations individuelles opaques et à l’écart des salaires hommes/femmes. Mais comment cela est-il possible ?

Quelles en sont les conditions ?

Dans un premier temps, chaque collaborateur est libre de fixer son salaire comme bon lui semble. Bien entendu, certaines conditions sont à respecter : tout d’abord, il est nécessaire que l’ensemble des collaborateurs valident cette rémunération en fonction de leurs activités dans l’entreprise. D’autre part, pour avoir le droit (ou la chance) de choisir, il est obligatoire d’être en poste depuis au moins trois ans chez Lucca.

Comment le mettre en place ? 

Concrètement, les salariés sont soumis à deux réunions annuelles : lors de la première étape, les collaborateurs sont invités à indiquer sur un papier glissé dans une enveloppe leurs noms, leur salaire actuel ainsi que leur augmentation souhaitée. Les enveloppes sont ensuite ouvertes publiquement et chaque salarié doit être en mesure d’argumenter sur la légitimité de son augmentation. Par la suite, les membres de l’équipe et la Direction sont libres de donner leur avis et leurs objections. Quelque temps après, le salarié peut revenir sur sa décision, s’il juge avoir été trop gourmand, ou conserver sa demande lors de la seconde réunion. Dans tous les cas, c’est à lui que reviendra la décision finale et son salaire sera fixé ainsi pendant un an. Une belle preuve d’autonomie chez les salariés !

Et après ?

C’est ensuite au collaborateur d’assumer son choix au quotidien par ses résultats et son implication dans ses tâches. Les salaires sont également rendus publics à toute l’équipe afin d’adopter une transparence totale. Dans ce type de fonctionnement, on observe qu’une autocensure se crée naturellement entre les collaborateurs car il est nécessaire d’être à la hauteur de ses prétentions, au risque de décevoir vos collègues ou managers.

À travers l’exemple de Lucca, nous pouvons voir que certaines entreprises réinventent leurs pratiques de management pour séduire les nouvelles générations, en quête d’innovation. La transparence des salaires est l’une des clés pour parvenir à libérer son entreprise et améliorer la qualité de vie au travail des collaborateurs.  

Vos réactions