La rémunération est un sujet tabou dans les entreprises, et plus généralement dans la société française. Cause de jalousie ou preuve des inégalités salariales, nous restons généralement discrets sur nos revenus. Mais pourquoi sommes-nous autant complexés par ce sujet ? La solution ne serait-elle pas d’instaurer une transparence totale dans les entreprises ? C’est ce que nous allons découvrir dans le quatrième épisode de notre série sur la qualité de vie au travail.

Un sujet encore tabou

Les entreprises communiquent peu sur la rémunération de leurs collaborateurs car il s’agit encore d’un sujet sensible, voire tabou en France. Il est d’autant plus compliqué de l’aborder au sein d’une équipe car il n’est jamais facile d’assumer son salaire auprès de ses collègues, par peur de créer des tensions.

C’est donc pour cela que certaines entreprises ont opté pour la transparence totale sur la rémunération. Mais attention, il ne faut pas oublier que cela demande aux collaborateurs de s’adapter à un état d’esprit peu commun dans le monde du travail actuel. Ce type de management ne peut donc pas s’appliquer à l’ensemble des entreprises, mais nous allons voir quelles en sont les clés pour y parvenir.

La transparence pour une meilleure qualité de vie au travail ?

La question que l’on se pose ici est de savoir si la transparence totale sur les salaires est bénéfique pour les entreprises. D’un point de vue purement marque employeur, il s'agit d'une excellente opportunité car les jeunes générations sont en recherche d’autonomie et de transparence dans leurs entreprises. Dans un contexte de guerre des talents, les entreprises qui proposent des managements originaux et innovants sont plébiscitées par les candidats, soucieux de la qualité de vie au travail. La rémunération est justement un point sensible pouvant créer des tensions, des inégalités, voire de la jalousie entre les différents collaborateurs, nuisibles pour la QVT.

La transparence totale, une solution ?

La transparence sur les salaires, c’est le pari de Tilkee, une société lyonnaise qui édite des logiciels facilitant les échanges commerciaux. La transparence totale est la règle numéro une fixée par son dirigeant. Chaque collaborateur connaît le salaire de son voisin de bureau et en parle sans complexe.

Bien entendu, certaines conditions ont été mises en place. Dans un premier temps, lorsque l’on postule chez Tilkee, il est impossible de négocier son salaire à l’embauche car chaque poste convient à une rémunération prédéfinie et les augmentations sont également connues à l’avance. Ce type de management est un choix qui est nécessairement plus simple à mettre en place lors de la création de l’entreprise.

Plus spécifiquement, chez Tilkee, les commerciaux touchent une prime pour chaque vente réalisée, mais ils n’en touchent que la moitié. L’autre partie est partagée entre tous les membres du service. Un moyen efficace et pertinent pour souder les équipes et renforcer la bonne ambiance au travail. Le manager n’a presque plus besoin d’intervenir. Les collaborateurs font remonter les informations et se motivent mutuellement. Si un salarié est moins performant, il pénalise l’ensemble de l’équipe, les collaborateurs pratiquent donc naturellement l’auto management, bénéfique pour la montée en compétences du groupe.

Comme nous avons pu le voir avec cet exemple, la transparence des rémunérations est en développement dans les entreprises. Malgré les réticences des Français à évoquer leurs salaires, ces innovations en termes de management sont bénéfiques pour la marque employeur d’une entreprise, avec des candidats en recherche d’autonomie, de transparence et d’une meilleure qualité de vie au travail.

Vos réactions