Quels sont les secteurs qui recrutent des femmes ?

08/03/2018 | Recrutement

En ce 8 mars, journée internationale des droits des femmes, nous vous proposons de découvrir quels sont les secteurs qui recrutent les talents féminins.

Le CIDJ (Centre d’information et de documentation jeunesse) a donc profité de cet évènement pour faire un zoom sur les secteurs qui recrutent des femmes dans la sixième édition de son guide « les secteurs qui recrutent ». En France, le marché de l’emploi reste encore inégalitaire avec seulement 17% de métiers mixtes*.  

La recherche et développement

La R&D est en profonde mutation sur le plan de l’emploi des femmes. Il s’agit également d’un secteur qui évolue et qui recrute : 25 000 postes ont été créés en 2017 selon l’enquête “Perspectives de l’emploi cadre 2017” réalisée par l’Apec. 

« Les femmes représentent 30% du personnel du secteur de la recherche ». 

Les femmes sont encore trop peu représentées dans les entreprises privées et dans l’industrie. Seule exception pour la recherche pharmaceutique où les postes sont majoritairement féminins. 

Les jeunes diplômées ne s’engagent que très peu dans les métiers de la recherche malgré une meilleure réussite au bac scientifique. Les écoles d’ingénieurs mettent donc en place des actions de terrain, notamment des conférences dédiées uniquement aux femmes, afin de les inciter à rejoindre ces écoles. Malgré cette impulsion, la part des femmes dans le secteur de la recherche ne devrait augmenter que de 3% d’ici 2022 selon les prévisions du Cese (Conseil économique social et environnemental).

Le BTP et la construction 

Ce secteur de marché est peu représenté par les femmes. Dans les formations du type BTS-DUT, 10% des effectifs sont féminins. Ce faible taux explique donc que les femmes ne représentent qu’une infime partie des effectifs globaux sur ce secteur.

« Un tiers des postes de cadres comme ingénieurs, chefs de chantier ou architectes sont occupés par des femmes ». 

C’est justement à ce niveau de qualification que les femmes ont le plus de perspectives. Le domaine de la construction a recruté 11 000 personnes en 2017 dont 40% de jeunes cadres selon l’Apec.

« Un plan de mixité a été lancé afin de réduire l’écart d’occupation des postes ». 

Les prévisions du CIDJ indiquent que d’ici 2025, 33% des métiers du BTP et de la construction devraient être mixtes grâce au plan de mixité. 

Le commerce et la vente

Il s’agit de l’un des secteurs qui propose le plus de perspectives de recrutement. D’ici 2022, plus d’un tiers des postes du commerce et de la vente seront occupés par des femmes. Le secteur recrute également plus d’emplois féminins dans un secteur majoritairement masculin.

« 58% de femmes sont recrutées à l’issue des grandes écoles de management contre 42% pour les hommes ». 

Avec 20 000 recrutements en 2017, le marché du commerce et de la vente présente de belles perspectives d’emplois.  

L’informatique et le numérique 

Ce secteur n’est malheureusement pas porteur pour les femmes car il reste très masculin. Cela est dû à la surreprésentation des hommes dans ce secteur ainsi que dans les formations dédiées. Les postes occupés par des femmes ne devraient progresser que de 1% d’ici 2022.

La tendance n’est donc pas à la hausse pour la féminisation dans l’informatique et le numérique. Mais les perspectives de recrutement y sont importantes grâce à une forte digitalisation de l’économie. 

« Le marché des nouvelles technologies est le secteur qui recrute le plus de cadres dont 50% sont des jeunes cadres ». 

De nombreuses opportunités existent dans le recrutement en startup, dans les grands Groupes ou encore dans les PME. 

Malgré les nombreuses inégalités qui persistent sur le marché du travail, de belles opportunités de recrutement s’offrent aux femmes avec le développement de secteurs en forte demande. 

 

*Un métier est dit mixte lorsque les femmes et les hommes représentent une part comprise entre 40 % et 60 % de ses effectifs.

 

Source : www.cidj.com

Rédigé par Florent Letourneur,

Co-fondateur de Happy to meet you

Dur, dur de recruter un développeur ou une développeuse, n’est-ce pas ? Et si nous vous livrions nos conseils miracles pour réussir votre pêche aux talents ! Les études, la réalité du terrain, tout le démontre : de nos jours, il est difficile de trouver un développeur disponible. Alors que plus de 95 % des devs (c'est leur petit nom) français sont déjà en poste, comment faire pour les attirer dans vos filets ou plutôt pour leur donner envie de venir travailler chez vous ou ne serait-ce que pour les intéresser à votre proposition. Notre bon cœur nous oblige à vous confier les clés des bonnes pratiques pour enfin réussir à embaucher la perle qui manque à votre entreprise.

Lire la suite

L’externalisation du recrutement, appelée aussi RPO (pour Recruitment Process Outsourcing et/ou Recrutement à temps partagé) répond aux sables mouvants actuels du monde de l'entreprise. Plus que jamais ballottées entre les désidératas des candidats et leurs besoins de talents en fonction de leur carnet de commandes, différentes solutions s'offrent à elles. Le RPO, parmi tous les acronymes qu'il faut se farcir, est sans doute une solution qui, bien qu’ancienne, n'en devient pas moins hype à l'aube de 2020. Pourquoi, comment ? Allons voir si le RPO fait bien son boulot...

Lire la suite

Selon une étude menée par Manpower en 2019, 29% des entreprises rencontrent des difficultés de recrutement. La pénurie de talents constitue une tendance depuis 10 ans maintenant, qui ne semble pas près de s’arrêter. Le cabinet de recrutement américain Korn Ferry prédit ainsi que la France manquera d’1,5 million de salariés très qualifiés d’ici à 2030 ! Alors, qui sont ces profils pénuriques et surtout, comment les séduire ?

Lire la suite

flashbag