Politique de congés : 3 exemples de congés payés supplémentaires pour améliorer votre marque employeur

23/02/2022 | Marque Employeur

95 %* des employeurs estiment que les talents sont plus difficiles à recruter aujourd’hui qu’avant la pandémie. Dans ce contexte de recrutement ultra concurrentiel, les entreprises rivalisent alors d’imagination pour intéresser les candidats. Fini le baby-foot dans les salles de pause, les avantages attractifs prennent désormais la forme de politiques de congés innovantes. Découvrez 3 politiques de congés payés différenciantes pour faire rayonner votre marque employeur et attirer les perles rares.

Politique de congés payés : ce que dit la législation française

En France, tout salarié a droit à des congés payés par son employeur et ce, quels que soient son ancienneté et son contrat de travail (CDI, CDD, intérimaire…). D’après l’article L.223-2 du Code du Travail, ce droit à congé est soumis à trois conditions cumulatives :

 

1. Un travail effectif au cours de la période de référence fixée au 1er juin de chaque année

 

2. Une activité chez le même employeur

 

3. Un minimum de 1 mois de travail effectif

 

Bon à savoir, le décompte des jours de congés doit s’effectuer en jours ouvrables, c’est-à-dire un jour qui peut être légalement travaillé. Sont donc exclus le jour de repos hebdomadaire et les jours fériés légaux habituellement chômés dans l’entreprise. Cependant, dans les faits, beaucoup d’entreprises gèrent tout en ouvrés. Cette pratique est autorisée et dans ce cas, le décompte sera fait en jours ouvrés.

 

En principe, la politique de congés payés est de 2,5 jours ouvrables de congés par mois travaillés, soit 30 jours ouvrables par an (5 semaines). En tant qu’employeur, il est possible d’aller au-delà de la loi et des règles conventionnelles en attribuant des congés payés supplémentaires. À noter toutefois que si l’usage s’ancre dans les habitudes de l’entreprise, elle peut alors devenir une obligation. Y mettre un terme sera soumis à une procédure incluant les IRP.

 

Une politique de congés en phase avec les attentes des candidats

Les candidats sont avant tout à la recherche de conditions de travail qui permettent une meilleure qualité de vie. En décidant d’instaurer une politique de congés payés novatrice, l’entreprise va transmettre des signaux favorables au futur salarié :

 

● Une philosophie du travail dans l’ère du temps
Ces dernières années, le rapport de force entre recruteur et recruté s’est inversé. Face à cette tendance, les organisations ont réagi. Elles sont plus attentives aux besoins des candidats et utilisent de nombreux moyens pour se rendre attractives. Mettre en place une politique de congés innovante montre ainsi que l’entreprise a compris ces nouvelles attentes et tâchera d’y répondre.

 

● Un climat de confiance
En misant sur une politique de congés flexible, l’entreprise fait preuve d’agilité mais surtout considère ses salariés comme des individus responsables. Un rapport d’égal à égal favorisant la confiance mutuelle mais aussi une marque de reconnaissance propice à l’engagement des collaborateurs.

 

● Un système gagnant-gagnant
Au travers de la confiance qui leur est accordée, les salariés se sentent valorisés. Cette considération répond directement au besoin d’estime de la pyramide de Maslow. Elle favorise ainsi l’engagement du collaborateur et contribue à son bien-être professionnel. Un système gagnant-gagnant puisque l’entreprise en récolte les fruits.

 

Une nouvelle politique de congés payés est donc vectrice de valeur ajoutée pour l’organisation. Le tout est de savoir lesquelles mettre en place pour se différencier des concurrents.

3-politiques-cp-supplementaires

3 exemples de règles innovantes autour des congés payés supplémentaires

La grande tendance des nouvelles politiques de congés payés est celle des vacances illimitées. Bien que cette promesse de vacances à la carte puisse faire rêver, celle-ci a déjà rencontré ses limites. Dans la réalité, le salarié doit avoir au moins 2 ans d’ancienneté pour en profiter et le nombre de jours de congés supplémentaires est de toute façon restreint. Voici d’autres façons d’attirer de futures recrues.

 

1. Un congé de vie pour mieux en profiter
Les « congés de vie » sont des congés pour « profiter de la vie ». Chaque collaborateur qui en bénéficie pourra utiliser ces jours comme bon lui semble. Que ce soit d’une seule traite, en plusieurs fois, ou encore, en choisissant de travailler à mi-temps.
Les collaborateurs peuvent ainsi prétendre jusqu’à 12 semaines de vacances annuelles. C’est le choix qu’a fait le cabinet Ernst & Young en offrant à ses salariés 3 mois de « congés de vie ». Quelques mois après sa mise en place, l’engagement collaborateur avait déjà augmenté de 11%.

 

2. Un congé parental « illimité »
Après les vacances « illimitées », c’est au tour du congé parental « illimité » d’avoir le vent en poupe. Afin d’attirer les talents, certaines entreprises ont opté pour une politique de congés parentaux rémunérée à 100%.
Parmi les initiatives les plus généreuses, il est possible de citer Facebook (17 semaines), Novartis (16 semaines) ou encore le groupe français Kering (14 semaines). Netflix se positionne un cran au-dessus en proposant des congés paternité et maternité « illimités » (qui ne doivent toutefois pas dépasser une année).
Ces mesures façonnent une image de marque employeur forte. L’entreprise apparaît comme attentive au bien-être des salariés et ouverte à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

 

3. Un jour de congé supplémentaire variable
Certaines organisations octroient un jour de congé supplémentaire basé sur l’activité commerciale de l’entreprise. Ce jour de congé varie en fonction de l’intensité de la charge de travail. Ainsi, l’entreprise française Love Radius, impose le vendredi comme jour de congé payé supplémentaire mais seulement de mai à septembre.
L’intérêt de ce jour de congé variable est de miser sur l’autonomie des collaborateurs. En apprenant à s’adapter et à gérer leur emploi du temps différemment, les collaborateurs se responsabilisent. Cette politique a fait ses preuves dans la PME qui a constaté, selon ses dires, une meilleure organisation du temps de travail.

 

Bien pensée, une politique de congés payés innovante sert à la fois les intérêts de la société comme ceux des salariés. En instaurant celle qui correspond à votre culture d’entreprise, elle va agir comme un levier puissant d’attractivité dans le processus de recrutement.

 

*D’après un sondage Isarta mené auprès de 450 employeurs et candidats du 4 au 30 août 2021 : https://isarta.fr/infos/la-pandemie-a-bouleverse-le-recrutement/

astuces marque employeur covid

 

Ces contenus pourraient vous intéresser !

En tant qu'agence conseil en marque employeur, nous sommes tous les jours confrontés à des problématiques marque employeur très variées, pour des clients de tous secteurs. Si vous ne le savez pas encore, sachez que la marque employeur est aujourd’hui une stratégie incontournable pour les entreprises qui souhaitent moderniser leurs méthodes de recrutement afin d’attirer davantage de candidats qualifiés et d'améliorer l'expérience collaborateur. Mais pour que cela fonctionne, il est nécessaire de construire une stratégie bien ficelée et de planifier rigoureusement les actions à réaliser. Alors, suivez le guide !

Lire la suite

Attirer les talents, les candidats les plus qualifiés, voilà qui s’apparente de plus en plus au rêve pour certaines entreprises. La guerre des talents, comme on l’appelle, fait rage plus que jamais. Et il est de plus en plus compliqué de tirer son épingle du jeu, tant la concurrence devient importante. Si on rajoute à ça le fait de travailler dans un secteur qui n’a rien de sexy a priori, trouver des candidats relève presque du miracle.

Lire la suite

flashbag