Happy to meet you se lance dans une aventure inédite qui est en passe de devenir un incontournable dans le monde du recrutement. Forte de sa croissance fulgurante, notre société a toujours voulu innover pour proposer des recrutements plus performants et qualitatifs.

Après plusieurs mois de réflexion et grâce à des tests concluants, nous sommes fiers de présenter notre nouveau projet : le recrutement dans l'obscurité complète.

L’objectif de ce nouveau concept est de passer au-dessus des apparences et de se concentrer uniquement sur le dialogue. Le candidat sera sélectionné par un algorithme qui calculera les compatibilités avec le poste. Les recruteurs n’auront donc pas accès au CV du candidat avant la rencontre.

« Le recrutement dans l'obscurité permet de rendre plus à l’aise le candidat. »

Le candidat est guidé dans la salle les yeux bandés. Ne se sentant pas observé, le candidat pourra donc s’exprimer plus librement. Aucun signe physique de stress ou d’angoisse ne sera perceptible par le recruteur. Il peut donc se concentrer uniquement sur ses propos et sur sa voix.

Recrutement dans le noir

Selon une étude américaine, l’avis que nous nous faisons d’une personne se fait dans les 27 premières secondes après la rencontre. Le recrutement dans l'obscurité permet donc d’effacer tous les aprioris superficiels venant du candidat ou du recruteur.

L’avantage des entretiens dans l'obscurité par rapport à l’entretien téléphonique est de faire vivre une expérience au candidat. Il est plus simple de se confier dans l'obscurité en face à face. Une relation de proximité se crée entre le recruteur et le candidat, qui sont plongés dans la même situation. Ce concept est un réel atout pour la marque employeur car les candidats partagent leur expérience autour d’eux.

« Un concept unique qui intéresse les services RH de grands groupes français. »

« Nous souhaitons conserver notre concept en exclusivité pour le moment » selon Mélanie Renel, initiatrice du projet. Happy to meet you a déjà déposé un brevet sur ce concept afin de le vendre dans les années futures.

Vos réactions