Faux recrutements, vraies arnaques

20/09/2018 | Recrutement

La recrudescence des arnaques sur internet soulève de nombreuses questions quant à la sécurité digitale. En mars dernier, le commissariat de Tours (Indre-et-Loire) enregistrait plus de cinq dépôts de plainte par semaine pour escroquerie à la fausse offre d’emploi. Promesses de salaire exorbitant, courriers électroniques falsifiés, usurpations d’identité : les arnaqueurs savent habilement manipuler les demandeurs d’emploi. Quelques conseils pour savoir repérer les annonces douteuses et réagir face aux arnaques.

Règle n°1 : Une offre d’emploi doit être écrite correctement.

Que l’annonce soit diffusée sur une plateforme d’offres d’emploi ou sur les réseaux sociaux, les recruteurs se doivent de connaître les règles élémentaires de grammaire, conjugaison et syntaxe française. Une annonce dans laquelle les fautes sont récurrentes ou les mots sont mal placés dans une phrase, il faut s’en méfier.

L’orthographe est importante pour une annonce : il en va de l’image de l’entreprise souhaitant recruter.

Règle n°2 : L’attractivité du salaire.

Salaire de débutant exorbitant pour peu ou pas d’expérience ? Il y a de quoi avoir un doute, d’autant plus lorsqu’il s’agit d’une proposition de travail à domicile.
De nombreux avantages sont mis en avant : voiture de fonction, ordinateur professionnel, offres de formation, primes diverses et variées… Tout est soigneusement mis en place pour avoir un maximum de demandeurs d’emploi piégés.

De plus, n’acceptez et n’avancez jamais d’argent avant d’avoir rencontré votre employeur et reçu votre contrat de travail en mains propres.

Règle n°3 : Attention aux courriers électroniques.

Dans la famille Fraude, je demande… Les spams !

Ceux que l’on reçoit quotidiennement sont également à prendre en compte. Certaines offres d’emploi peuvent atterrir dans votre boîte de réception, intitulées « Votre demande de renseignements… » ou « Votre changement de situation… » sans que vous n’ayez jamais rien demandé. Certains courriers reçus peuvent également usurper l’identité d’un job board en reprenant un logo, une signature spécifique et un vocabulaire particulier.

Prêtez attention à ceux que vous souhaitez ouvrir. Les tentatives d’hameçonnage par voie électronique sont parfois quotidiennes : usurpation de messagerie, d’identité… De la tentative de récupération des coordonnées bancaires à la publicité mensongère, les méthodes des fraudeurs sont vastes.

Règle n°4 : Réagir correctement face à un recrutement frauduleux.

Pour se prémunir de ce phénomène récurrent, Pôle Emploi a mis à disposition un glossaire d’informations pour appeler les internautes à rester prudents face à certaines annonces. Si vous avez un doute sur le contenu d’une annonce, pensez également à contacter la plateforme sur laquelle elle est diffusée.

Enfin, vous pouvez signaler un contenu douteux ou toute activité illégale sur le site du gouvernement.

Bien que des appels à vigilance soient régulièrement lancés pour contrer les recrutements frauduleux sur internet, de nombreux cas surviennent chaque année. Nous vous recommandons de ne jamais communiquer d’informations personnelles à votre interlocuteur, telles que vos coordonnées bancaires ou votre numéro de permis de conduire par exemple.

Si vous doutez de l’identité de votre interlocuteur, prenez un moment pour vérifier son identité grâce à Google, aux réseaux sociaux ou bien sur des sites tels que societe.com.

En faisant miroiter une embauche rapide, les arnaqueurs n’hésitent pas à manipuler le plus grand nombre de demandeurs d’emploi.

Souvenez-vous que les demandes de renseignements bancaires, les usurpations d’identifiants et les chèques en bois sont les ingrédients préférés des arnaqueurs.

Rédigé par Florent Letourneur,

Co-fondateur de Happy to meet you

Ces contenus pourraient vous intéresser !

Pour la cinquième année consécutive, Les Echos et l'Institut Statista ont recensé les cabinets de recrutement les plus à la pointe et les meilleurs portails en France. Alors qu’en 2021, Happy to meet you prenait sa place parmi les meilleurs cabinets de recrutement, l’entité est une nouvelle fois consacrée cette année, dans les catégories « managers et spécialistes » et « Executive Search », pour sa filiale Honoré Associates, cabinet de recrutement Executive Search.

Lire la suite

Le recrutement d’un collaborateur est l'un des investissements les plus importants qu'une entreprise puisse faire, tant sur le plan humain que financier. Eh oui, embaucher de nouvelles personnes représente un coût non négligeable, qui peut littéralement s’envoler face à une erreur de casting et le départ d’une recrue fraichement intégrée. C’est pourquoi il est essentiel d’élaborer un budget dédié au projet, avant de vous lancer dans un processus de recrutement. Afin de vous simplifier la tâche, Happy to meet you vous explique comment évaluer le coût d’un recrutement, et ainsi éviter les mauvaises surprises.

Lire la suite

Ce jeudi 16 septembre aura lieu le #careerday, une journée 100% dédiée au recrutement, organisée par Amazon. Lors de cet événement en ligne, le géant du web proposera à des centaines de candidats d’échanger avec des professionnels du recrutement travaillant pour la firme, dans le but de les aider à optimiser leur recherche d’emploi et trouver le job idéal, que ce soit chez Amazon, ou ailleurs. Sessions de coaching individuel, conseils personnalisés, découvertes des postes à pourvoir dans les sites français d’Amazon... Les opportunités sont nombreuses, et s’adressent à tout type de profil et de niveaux d’expérience. Virginie Pinson, Responsable Ressources Humaines Diversité Équité et Inclusion au sein des Opérations Amazon, nous dit tout sur cette journée hors du commun.

Lire la suite

flashbag