Le recrutement à distance est-il appelé à se démocratiser ?

01/07/2020 | Recrutement

Des opportunités favorables, la naissance d’un nouveau service, l’ouverture d’un point de vente additionnel, le lancement d’un produit phare… Quand on se penche un peu sur la question, mille raisons peuvent amener une entreprise à ouvrir de nouveaux postes et à se lancer dans un processus de recrutement.

Quand le feu de l’embauche passe au vert, la Direction des Ressources Humaines étudie toutes les pistes pour trouver les meilleurs candidats, en phase avec l’organisation générale et le plan stratégique de l’entreprise. Selon les cas, il s’agira d’effectuer un recrutement interne ou externe.

 

Dans cette seconde hypothèse, il conviendra éventuellement de recourir aux techniques de recrutement à distance. Mais de quoi s’agit-il exactement ? À quel stade du processus de recrutement faut-il s’y intéresser ? Et n’oublions pas la question de notre titre : le recrutement à distance est-il appelé à se démocratiser ? Toutes les réponses dans ce tour d’horizon.

Recrutement à distance, de quoi parlons-nous ?

Commençons par l’essentiel : une petite définition. De quoi parlons-nous en évoquant le recrutement à distance ?

 

Ce qu’on appelle communément le recrutement à distance est l’une des étapes du processus de recrutement. C’est l’étape qui permet à une entreprise de faire la présélection des candidats en organisant ses entretiens sur la base d’un échange téléphonique ou d’un face à face en vidéo, via l’une des nombreuses applications conçues à cet effet : Skype, Zoom, Google Hangouts, etc.

 

Il n’existe pas de règle établie pour déterminer la portée exacte et/ou les limites de ce type d’entretien, mais il est généralement admis que cette étape porte sur la présélection des profils recherchés par l’entreprise.

 

Pour les étapes suivantes, comme l’étude approfondie du CV, l’organisation de divers tests et/ou l’évaluation de la personnalité des uns et des autres, il sera toujours préférable d’organiser les entretiens de recrutement en chair et en os. Il en ira de même pour la négociation salariale et la signature effective d’un contrat, si le bonheur veut que ça matche entre le décideur et sa nouvelle recrue.

 

 

C’est donc de présélection qu’il est question

Dans cet article, nous cadrons donc l’entretien à distance dans les limites de la présélection. Ce cadrage est important pour l’entreprise et pour le candidat. Pour l’un comme pour l’autre, il est important de savoir ce qui se joue afin de s’y préparer dans les meilleures conditions. Et cette notion de préparation n’est pas innocente. L’appel téléphonique ou vidéo qui s’inscrit dans cette approche de recrutement à distance doit se planifier comme un véritable rendez-vous : tel jour, telle heure et telle durée indicative. Pas de hasard et pas de lézard : il y va de l’intérêt des deux parties.

trame entretien recrutement à télécharger

Pour l’entreprise  

En recourant à l’entretien de recrutement à distance, l’entreprise se coupe immanquablement de certains atouts potentiels. Le candidat ne ressentira ni le charme irrésistible de vos bureaux, ni la belle énergie qui flotte dans vos couloirs. Vous n’aurez pas non plus l’occasion de l’accueillir avec un insert nominatif sur l’écran de la réception, de lui réserver une place de parking ou de lui offrir un expresso de qualité.

 

Pour séduire votre interlocuteur, il faudra donc puiser dans les autres clés de votre marque employeur. Mais l’essentiel, évidemment, c’est de ficeler un topo en béton pour décrire le poste proposé et les missions qui seront confiées au candidat. Toutes les réponses aux questions probables doivent être anticipées avec une vive attention : si c’est la perle que vous avez au bout du fil, elle ne peut pas vous échapper !

 

Pour le candidat

La donne est assez similaire pour les candidats. Certains ont un charisme naturel et une présence qui les avantage. D’autres pas. Certains cultivent les silences alors que d’autres brillent par leur entregent et leur sens de la répartie. Bref, en fonction des atouts et des points faibles de chacun, l’entretien d’embauche à distance peut être un avantage ou un inconvénient.

 

Sur un plan pratique, la précision du rendez-vous permet au candidat de s’organiser et de se mettre en condition. Dans quelle pièce s’installer pour éviter le bruit de fond du lave-vaisselle ? Où caser Médor pour éviter ses impétueux jappements pendant cet échange si important ? S’il s’agit d’un entretien sans image, certains diront que le candidat peut adopter sa tenue maison préférée et que cela lui évitera un stress vestimentaire éventuel. Mais ce n’est qu’une vue de l’esprit !

 

Si le job est important, il faut se préparer à l’entretien téléphonique avec le même sérieux que celui exigé par une véritable entrevue. Pas question de flemmarder en attendant l’heure H. Si le candidat veut défendre ses chances avec aplomb, il doit se préparer méthodiquement et s’échauffer avant de monter sur le « dring ». Et comme nous allons le voir ci-dessous, c’est encore plus vrai pour les entretiens vidéo.

 

entretien de recrutement à distance

Quelle différence avec l’entretien vidéo ?

L’entretien de recrutement vidéo a pris une place significative dans le processus de recrutement et il y a foison de conseils à prendre en compte pour bien maîtriser cette façon d’échanger.

 

Le b.a.ba pour ce type d’entretien, c’est la vérification préalable et consciencieuse de l’environnement technique (qualité de la connexion, fermeture des applis parasites, bon fonctionnement du micro, …). Chacun sait déjà comme il est pénible d’avoir une conversation hachée avec un ami proche. Nous vous laissons le soin d’imaginer le désastre d’un dialogue d’embauche bousillé par les coupures et les interruptions. Au-delà de ces aspects techniques, le candidat veillera naturellement à sa tenue vestimentaire et au décor diffusé en arrière-plan par sa webcam.

 

Pour le reste, le postulant doit se préparer comme il le ferait pour un entretien réel. Il doit maîtriser son sujet, rassembler les documents susceptibles d’être réclamés en un clic et réunir un minimum d’informations sur l’entreprise auprès de laquelle il postule.

 

Allons-nous vers une propagation du recrutement à distance ?

Avec les effets de la crise sanitaire et le développement continu des technologies digitales, le territoire des services « à distance » s’est sensiblement élargi. Et tout donne à penser que cette progression n’est pas terminée.

 

À lui seul, le développement soudain du télétravail est un exemple frappant. La toute récente étude (19 juin) publiée par l’ANDRH (l’Association Nationale des DRH) en collaboration avec le Boston Consulting Group, révèle que 85% des DRH estiment « qu’il va falloir pérenniser le télétravail, le développer et le faire grandir ».

 

Sur les 20 millions de salariés du secteur privé en France, 5 millions ont télétravaillé depuis le début du confinement. Ces quelques chiffres et commentaires montrent que les prestations à distance ont toutes les chances de s’ancrer dans le quotidien professionnel de l’Hexagone.

 

Chez Happy to meet you, nous avons la conviction que les techniques de recrutement à distance vont vraiment s’installer comme un mode opératoire incontournable dans le paysage de l’embauche. Il faut donc s’y préparer !

 

De nombreux avantages pour le recrutement à distance 

À bien y regarder, l’entretien de présélection à distance aligne une belle série d’avantages. Et pour tout dire, il est vraiment difficile de lui trouver des inconvénients.

 

Pour les personnes qui sont à la recherche d’un emploi, le gommage des déplacements est une véritable aubaine. Pas de frais de transport et pas de casse-tête pour trouver la bonne porte. Traduction : pas de stress additionnel et pas de pollution inutile, sans oublier l’énorme gain de temps.

 

On retrouve cet avantage temporel du côté de l’entreprise. À temps égal, avec une bonne préparation et une organisation rodée, le DRH qui auditionne les candidats peut évaluer un plus grand nombre de candidatures. Cela lui permettra d’élargir ses recherches et il trouvera peut-être le candidat espéré là où il ne l’attendait pas.

Se roder à l’exercice de l’entretien à distance

Au vu des éléments qui précèdent, les candidats doivent intégrer le concept de l’entretien à distance et peuvent s’y préparer de différentes manières : les conseils d’un coach, une lecture appropriée, sans oublier les tutoriels à découvrir sur le net.

 

Pour l’entreprise, il est intéressant de faire un choix : mener la présélection via des appels téléphoniques ou privilégier des échanges en mode vidéo. Selon l’option retenue, il sera opportun de choisir un lieu adapté pour passer les appels sans être dérangé.

 

Si vous envisagez le recours aux techniques de recrutement à distance à court ou moyen terme, n’hésitez surtout pas à prendre contact avec l’équipe d’Happy to meet you ! C’est avec plaisir que nous vous conseillerons pour mener cette opération dans les meilleures conditions, avec les bons outils, les bonnes questions et la bonne stratégie. L’objectif est clair : trouver les meilleurs candidats et se prémunir contre les risques – et les coûts – d’un recrutement raté.

cabinet de recrutement

Vous souhaitez être accompagné par des experts du recrutement ?

Découvrez nos solutions

Rédigé par Norjahann Bessaoud,

Consultante en recrutement

Ces contenus pourraient vous intéresser !

Il est inutile de se le cacher : le Covid-19 bouscule et malmène aussi notre univers professionnel. Nombre de choses sont remises en question. Les entreprises doivent impérativement s’adapter et trouver de nouvelles solutions pour ne pas arrêter totalement leurs activités. Ce contexte très particulier nous a donné l’idée de vous parler de l’entretien de recrutement vidéo. Cette pratique pourrait vous être utile dans les semaines à venir, puisque nous devons à tout prix limiter les contacts physiques pour des raisons sanitaires.

Lire la suite

L’externalisation du recrutement, appelée aussi RPO (pour Recruitment Process Outsourcing et/ou Recrutement à temps partagé) répond aux sables mouvants actuels du monde de l'entreprise. Plus que jamais ballottées entre les désidératas des candidats et leurs besoins de talents en fonction de leur carnet de commandes, différentes solutions s'offrent à elles. Le RPO, parmi tous les acronymes qu'il faut se farcir, est sans doute une solution qui, bien qu’ancienne, n'en devient pas moins hype à l'aube de 2020. Pourquoi, comment ? Allons voir si le RPO fait bien son boulot...

Lire la suite

flashbag