Aujourd’hui, les nouvelles technologies s’immiscent de plus en plus dans le monde du recrutement. Malgré tout, ces innovations posent des doutes, notamment sur la place qu’occupera le recruteur dans l’avenir même si leur utilisation ne reste qu’un complément de l’activité pour le moment. Les nouvelles technologies vont elles révolutionner le domaine du recrutement ? Analyse.

Vous connaissez sûrement l’application de rencontre Tinder ? Ce concept se développe désormais dans le monde professionnel. De nombreuses applications sont aujourd’hui capables de mettre en relation candidats et recruteurs grâce à l’intelligence artificielle. Les algorithmes des applications calculent l’adéquation des compétences avec le job à pouvoir ainsi que la compatibilité de tempérament avec le manager. Les recruteurs font en quelque sorte un portrait-robot du candidat idéal selon les compétences et la personnalité recherchées.

Comment cela est-il possible ?

Un questionnaire est soumis au candidat lors de l’installation de l’application afin d’en connaître un peu plus sur lui. Les recruteurs reçoivent une notification dès qu’un candidat potentiel vient de s’inscrire. Les profils récoltant plus de 50% de similitudes avec le poste à pouvoir sont généralement reçus en entretien par l’entreprise en question. Les nouvelles technologies s’immiscent encore plus dans le monde du recrutement avec des projets de recrutement totalement virtuels : les chatbots. Il s’agit d’assistants virtuels capables de renseigner les candidats sur l’entreprise, trouver les CV en adéquation avec les postes à pourvoir ou encore répondent de manière personnalisée aux candidatures.

Un problème se profile malgré tout avec la digitalisation des recrutements. Cela peut classer les différents candidats dans des cases et laisser passer des profils atypiques qui pourraient potentiellement intéresser les entreprises dans une optique de diversification des équipes.

Les sites de recrutement

En 2018, il est devenu impossible de chercher un emploi sans passer par un site de recrutement. 91% des DRH les utilisent, principalement LinkedIn, devenu indispensable pour les recruteurs. Ils ne s’appuient généralement que sur cet outil pour recruter. 92% des recruteurs affirment qu’il est aujourd’hui essentiel d’être présent sur les réseaux professionnels, que l’on soit une entreprise ou un candidat. Aujourd’hui, 62% des candidats consultent des offres d’emploi sur leur mobile dont 22% qui choisissent d’y postuler directement.  

 

Les candidats recherchent aujourd’hui de l’originalité et du dynamisme dans leurs futurs postes. Cela débute dès de la candidature, c’est donc aux entreprises de s’adapter à ces nouvelles techniques de recrutement afin de séduire de nouveaux talents.

Vos réactions