Deuxième article pour un deuxième jour au cœur de la 10ème édition du Web2Day. Nous ne pouvions pas passer à côté d’un sujet au centre des enjeux actuels du recrutement : la marque employeur.

Comment développer sa marque employeur en interne ?

Dans un premier temps, il est primordial de former et d’intégrer les nouveaux collaborateurs grâce à l’expérience des salariés déjà en poste. Cet accompagnement est indispensable pour créer de la proximité avec les collaborateurs.

Développer un blog  

Un blog est une vitrine des activités de l’entreprise. Écrire des articles selon les expertises et les intérêts des différents collaborateurs est un avantage pour développer l’implication de l’équipe et exposer les différents savoir-faire de l’entreprise. Pour monter un blog, il est important de surmonter les appréhensions des collaborateurs sur les qualités rédactionnelles requises. Pour cela, il est nécessaire d’inciter les équipes à essayer d’écrire quitte à demander l’intervention de personnes externes à l’entreprise comme des rédacteurs en freelance par exemple. L’objectif est de mettre en confiance les collaborateurs. Certaines entreprises proposent également de libérer du temps de travail pour rédiger des articles afin que les collaborateurs ne débordent pas sur leur temps personnel.

Mettre en place la cooptation 

La cooptation peut être un bon indicateur de la marque employeur de l’entreprise : un salarié qui se sent bien dans son environnement de travail conseillera à ses proches de venir travailler avec lui. Généralement, la cooptation chez les juniors est plus importante car tout juste sortis de l’école, ils n’hésitent pas à recommander des amis de promotion à venir rejoindre leurs entreprises. Et contrairement à ce que l'on pourrait croire, ene équipe de jeunes composée d’amis est souvent très performante et motivée. Mais attention, la cooptation ne doit pas non plus être une solution de facilité car elle n’encourage pas la diversité des profils au sein de l’entreprise.

Comment développer sa marque employeur en externe ?

Le premier axe à développer en externe est la rédaction des annonces. Une annonce personnalisée, originale et parfois décalée attire souvent plus l’attention des candidats. Apporter sa touche est un réel avantage pour la marque employeur de l’entreprise. Mais il ne faut qu’il y ait un décalage entre ce qui est communiqué et la réalité de l’entreprise.

Comment adapter sa marque employeur selon les profils ?

Les attentes des juniors et des seniors en termes de recrutement sont souvent différentes. Les juniors ont une volonté d’apprendre alors que les seniors souhaitent apporter immédiatement de la valeur ajoutée grâce à leurs expériences. En termes de marque employeur, il n’y a pas de différences à adopter entre les juniors et les seniors car ils ont un but commun : avancer sur le projet. La nuance doit donc se faire sur le contenu de la mission et les perspectives d’évolution proposés lors du recrutement.

Comment gérer le départ d’un collaborateur mécontent ?

Il n’est jamais facile de gérer le départ d’un employé mécontent potentiellement capable de dégrader la réputation de l’entreprise. Si l’ancien collaborateur fait de la mauvaise publicité sur les réseaux sociaux, il est nécessaire de lui répondre en toute transparence pour éviter les malentendus. La meilleure issue possible est la communication afin de trouver des solutions à l’amiable.

Les entreprises ont aujourd’hui tout intérêt à soigner leur marque employeur car les nouvelles générations sont très attentives au confort de travail. Qu’elle soit destinée aux candidats ou aux collaborateurs, la marque employeur doit refléter l’état d’esprit et l’ambiance réelle de l’entreprise afin d’attirer des candidats et satisfaire les collaborateurs.

Vos réactions